Le sexe brutal recits de sexe

le sexe brutal recits de sexe

Elle me laissait faire et souriait. Je caressais son sein et lui pinçais doucement le téton. Elle posait sa main sur la mienne comme pour la guider. Le lendemain je me décidais à prendre quelques privautés: Sur son bas ventre et comme elle menait toujours ma main, j'ai eu la surprise de me faire guider vers son con. Je l'embrassais et lui caressais le clitoris. Je devais bien m'y prendre puisqu'elle fermait les yeux. Après un moment de cette masturbation elle se crispait pour jouir.

Juste à ce moment là, une infirmière est rentrée sans frapper, comme souvent. Elle nous avait vaguement vus. Nous étions gênés mais l'infirmière en souriant nous disait je ne vous dérangerait pas trop je sais ce que c'est que la jeunesse.

A son départ nous nous avions encore peur de nous être faits surprendre. Je voulais partir, mais ma malade insistait pour que je reste encore: Comme elle insistait, et que l'infirmière ne reviendrait pas, j'ouvrais mon pantalon et lui donnais ma bite sacrement bandée. Elle la prenait et avec une habileté dont je ne la croyais pas capable, elle me branlait très bien en faisant attention pour que je ne jouisse pas trop vite.

Quand elle a senti que je ne tarderais plus à jouir, elle a lâché ma pine et attendu un petit moment pour reprendre après cette caresse. J'ai jouis sur le drap. Le dernier jour de son hospitalisation elle pouvait marcher presque normalement elle me demandait de rester plus tard que d'habitude. Elle sonnait l'infirmière à qui elle disait vous étiez jeunes. Nous voulons que vous ne nous fassiez pas porter le dîner. Avec un grand sourire, l'infirmière complice, car elle avait compris le pourquoi, nous laissait.

Je pouvais enfin voir entièrement cette fille. Grande bien proportionnée et surtout sexy. Je ne me faisais pas prier, et elle nue, je la rejoignais dans la même tenue. Je bandais très fort. Ses yeux étaient fixés sur la bite et les miens sur son bas ventre.

Elle s'asseya sur le lit et m'invitait à la sucer. J'aimais faire ça, mais je ne m'attendais pas à une telle demande. Sachant bien sucer, je m'appliquais encore plus pour qu'elle ai du plaisir. En effet en jouissant elle me le dit doucement tu viens de me faire jouir. Elle voulait me faire une fellation, mais je refusais parce que j'avais trop envie, de son con ou de son cul, peu importe. Je voulais jouir en elle. Elle ne se dérobait pas et m'offrait son con.

Elle mouillait terriblement et j'ai pu la baiser sans crainte: Elle me racontait ses premières aventures avec un jeune voisin et avec une copine. Je me suis retrouvée complètement inondée de mouille mais je n'ai pas osé le dire. J'ai fini par en parler à mon mec qui maintenant me baise brutalement à chaque fois.

J'adore lorsqu'il met ses mains autour de mon cou comme pour m'étrangler et qu'il serre un tout petit peu. J'aime aussi quand il me brutalise comme lorsqu'il me force à mettre les mains derrière le dos pendant une levrette hardcore. Ce que j'aime par-dessus tout c'est lorsqu'il me force à faire des choses dont je n'ai pas spécialement envie à la base. C'est un petit peu donnant donnant car il fait cela pour me faire plaisir et exciter ma libido mais en contrepartie de quoi je peux difficilement lui refuser certaines choses.

Par exemple je n'ai jamais apprécié qu'il éjacule sur mon visage et encore moins dans ma bouche, et bien maintenant il se sert de ma passion pour le sexe brutal et en profite pour me faire des facials ultras abondants ou bien encore des éjaculations en gorge profonde qui finissent directement dans mon estomac.

Je n'ai plus le choix et c'est cette soumission totale à mon homme qui m'excite par-dessus tout. Une des choses qu'il fait en sachant très bien que je vais me débattre, c'est bien la sodomie. Je n'ai jamais été attirée par cette pratique mais depuis que j'aime le sexe brutal, c'est quelque chose qui me procure de multiples orgasmes.

Par exemple la dernière fois, mon mec m'a attaché à plat ventre les bras et les jambes en étoile. J'étais complètement offerte et ne pouvais bouger.

Il a commencé par me baiser par la chatte et me faire couiner comme une petite chienne avant de m'enfoncer son pouce d'une manière brutale dans l'anus. J'ai sursauté et j'ai commencé à l'insulter. Il m'a alors mis une gifle en me disant de la fermer sinon il allait me fourrer son gros chibre dans le cul. Je suis désolée d'être si vulgaire mais c'est exactement les mots qu'il employait à ce moment précis.

...

Le sexe de la route histoire de sexe




le sexe brutal recits de sexe

.

A ma question "tu as un Maître? Je souris, réjouis de voir que je suis tombé sur un sacré numéro et tout en notant que les pointes de ses seins. Ca semble bien engagé. Les chiottes sont encore peu fréquentées à cette heure et je nous enferme dans la cabine du fond sous le regard.

Je mets le verrou et me retourne, cette salope de Sabrina a déjà enlevé son haut révélant 2 seins ronds avec 2. Putain, 2 beaux nibards, pas très larges mais. Ma réponse est de lui envoyer une claque bien sentie sur son joli minois, ce qui la fait grimacer, en même temps.

Je lui assène une autre claque sur son sein gauche en lui ordonnant de mettre ses mains dans le dos et de gonfler. Je les vrille, les étire, les tords,. Je la traite de sale pute de masochiste, de vide-couilles, de dernière des salopes, de chienne, de suceuse. Le sein est devenu.

Elle commence à prendre mon sexe dans sa main, elle sort sa langue et me lèche le bout pendant quelques secondes. Ensuite elle ouvre sa bouche toute entière et prends ma bite toute au fond de sa gorge. Elle salive et commence de délicieux va-et-viens qui me font frissonner de plaisir.

Il est temps de passer aux choses sérieuses aussi je lui prends sa tête à 2 mains et je lui enfonce ma queue. Je plaque sa tête contre mon pubis pendant un moment. Je me retire pour lui laisser reprendre son souffle. Elle a les larmes aux yeux et un filet de bave lui coule de la bouche. Puis je lui remets ma bite en bouche. Je souhaitais réellement offrir à Greg tout le plaisir dont il avait dû être sevré depuis si longtemps.

Il est étrange de constater parfois à quel point les corps semblent se reconnaître. Vivant en marge de notre société, Greg avait certainement un esprit plus libre, moins formaté que tous ces dragueurs de pacotille que je croissais boîte. Il émanait de mon doux partenaire un vent de liberté qui me faisait du bien. Tout à notre bonheur, Greg et moi nous nous fixions du regard, abandonnant nos dernières forces dans cette partition à deux corps baignée de soleil.

Quelques instants plus tard, Greg me rejoignait en déversant son jus sur mon bas-ventre dans un long râle. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Ce site propose un contenu à caractère pornographique et est réservé à un public majeur et averti. En cliquant sur 'ENTRER' vous certifiez être majeur selon les lois françaises et que ces lois vous autorisent à accéder à ce service, ne pas faire connaître ce service à des mineurs, sous peine de sanctions pénales, ne pas diffuser le contenu de ce service qui est la propriété de l'éditeur, ne pas poursuivre l'éditeur de ce service pour toute action judiciaire.

Récits érotiques illustrés Les contributions des Unionistes Vos récits et témoignages Vos photos Vos vidéos Mes contributions. Sexualité et santé Maladies et sexualité Protection et prévention Désir et Plaisir Comprendre sa sexualité Nos conseils d'experts ist-mst pratiques couple Les couillonneries du Pr Fumier.

Nos conseils d'experts 27 avril Dois-je accepter de sodomiser mon conjoint? Cela peut-il signifier qu'il aime les



Mister sexe amateur sexe france

  • Le sexe brutal recits de sexe
  • Jessica commence a couiner de plaisir, son père augmente le rythme, elle grogne de plus en plus fort.
  • Femme Fétichistes Sexe Brutal Sodomie. Elle se branlait quelque fois.
  • Est-ce donc cela aimer? Ludmila et le Slenderman Une rencontre terrifiante avec un être mystérieux

Histoire sexe soeur jeune et jolie sex


Puis, allant de plus en plus loin je mettais une main sous les draps et m'aventurais vers un sein. Elle me laissait faire et souriait. Je caressais son sein et lui pinçais doucement le téton. Elle posait sa main sur la mienne comme pour la guider. Le lendemain je me décidais à prendre quelques privautés: Sur son bas ventre et comme elle menait toujours ma main, j'ai eu la surprise de me faire guider vers son con.

Je l'embrassais et lui caressais le clitoris. Je devais bien m'y prendre puisqu'elle fermait les yeux. Après un moment de cette masturbation elle se crispait pour jouir. Juste à ce moment là, une infirmière est rentrée sans frapper, comme souvent. Elle nous avait vaguement vus. Nous étions gênés mais l'infirmière en souriant nous disait je ne vous dérangerait pas trop je sais ce que c'est que la jeunesse.

A son départ nous nous avions encore peur de nous être faits surprendre. Je voulais partir, mais ma malade insistait pour que je reste encore: Comme elle insistait, et que l'infirmière ne reviendrait pas, j'ouvrais mon pantalon et lui donnais ma bite sacrement bandée. Elle la prenait et avec une habileté dont je ne la croyais pas capable, elle me branlait très bien en faisant attention pour que je ne jouisse pas trop vite. Quand elle a senti que je ne tarderais plus à jouir, elle a lâché ma pine et attendu un petit moment pour reprendre après cette caresse.

J'ai jouis sur le drap. Le dernier jour de son hospitalisation elle pouvait marcher presque normalement elle me demandait de rester plus tard que d'habitude. Elle sonnait l'infirmière à qui elle disait vous étiez jeunes.

Nous voulons que vous ne nous fassiez pas porter le dîner. Avec un grand sourire, l'infirmière complice, car elle avait compris le pourquoi, nous laissait. Je pouvais enfin voir entièrement cette fille. Grande bien proportionnée et surtout sexy. Je ne me faisais pas prier, et elle nue, je la rejoignais dans la même tenue. Je bandais très fort.

Ses yeux étaient fixés sur la bite et les miens sur son bas ventre. Elle s'asseya sur le lit et m'invitait à la sucer. J'aimais faire ça, mais je ne m'attendais pas à une telle demande. Sachant bien sucer, je m'appliquais encore plus pour qu'elle ai du plaisir. En effet en jouissant elle me le dit doucement tu viens de me faire jouir. Elle voulait me faire une fellation, mais je refusais parce que j'avais trop envie, de son con ou de son cul, peu importe.

Je voulais jouir en elle. Elle ne se dérobait pas et m'offrait son con. Elle mouillait terriblement et j'ai pu la baiser sans crainte: Jessica honteuse ne dit mot elle détourne son regard, de celui de son père ,il commence a lui caresser les seins longuement les seins gonflent sous ses doigts agiles. Il se penche et gobe un mamelon, Jessica sursaute, il le tète goulûment comme si il voulait en extraire du lait. La bite et tendue au maximum, Marcel place son engin contre la chatte étroite de sa fille et pousse doucement.

Il entreprend un lent va et vient, la bite épaisse coulisse dans le vagin lubrifier naturellement par la cyprine. Jessica commence a couiner de plaisir, son père augmente le rythme, elle grogne de plus en plus fort.

Elle se cramponne a son père qui redouble ses assauts, elle se crispe et jouit a nouveau en grognant. Il la bourre rageusement, soudain il se cabre et envoie dans les entrailles de sa fille son sperme brûlant. Elle porte tort a personne de baiser avec son père je voi pas ou est le mal quand les deux son ok. Récits érotiques et histoires intimes. Les fesses deviennent rapidement rouge, Jessica rue mais Marcel continue.

Jessica instinctivement écarte les jambes, un deuxième doigts la pénètre. Tu es brûlante ma chérie! Le bout se tend et devient dur. Jessica ferme les yeux, elle bascule sa tete en arrière, elle commence a geindre. Jessica ronronne comme une chatte. Les langues se nouent, le baiser et très long comme chez les amoureux,, les salives se mêlent.

Enfin les lèvres se séparent. Jessica pousse des gémissements a chaque fois que la langue paternelle la fouille. Jessica se tend et explose en hurlant de jouissance. Il écarte légèrement sa tete et lui dit. Elle tend la main et saisit le manche gorgé de sang. Il en profite pour faire pénétrer la pointe de sa langue râpeuse.

Jessica grogne comme un animal, elle agite sa croupe.