Sexe bizzard le sexe en état débriété

sexe bizzard le sexe en état débriété

Mais, comme le montre un bizutage récent chez les Pompiers de Paris, des faits particulièrement graves sont encore commis. Elle était mineure au moment des faits et une autorisation nous avait été demandée. Au cours de la soirée on avait bu et de la drogue avait circulé. Les faits se sont déroulés dans une tente. Des témoins ont assisté à la scène. Ce lycée technique possède un internat et de nouveaux élèves y subissent des sévices individuels.

Deux pompiers sur les trois mis en cause ont démissionné pour échapper au conseil de discipline. La jeune fille a été mutée. La plainte déposée a été classée sans suite. Des certificats médicaux ont été produits: Faits divers France Société. Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours. Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux.

Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation. C'est un esprit général qui a envahit toute une partie de la population masculine. Car bien entendu on s'ennuie ,on n'a pas vraiment de but dans la vie sauf celui de " s'éclater ". Il faut une victime ,il faut avoir bu pour le moins et s'être drogué ,et alors là on s'éclate en faisant subir à une victime des sévices moyennageux.

Quand fera -t-on des lois pour donner 20 ans de prison à ceux qui agissent ainsi et à ceux qui en sont témoins sans appeller la police. Pour ma part je pense qu'il faut trouver une répression pour toute personne ivre ,et permettre les perquisitions à toute heure lors des réunions de jeunes.

Ne pas dénoncer c'est être complice. Il faut un matraquage à la télévision sur ce sujet toutes les semaines. Il faut interdire l'ivresse même à domicile puisque l'on sait bien que l'ivresse et la drogue conduisent à des comportements cruels et criminels ,pas seulement en voiture. Tout rassemblement de jeunes devrait pouvoir être visité par la police à n'importe quelle heure. Tant ques les professeurs qui cautionnent ces ignominies n'auront pas vu un des leurs prendre une bonne raclée sans témoins par un père voulant venger son fils ou sa fille, et que cela se saura, cela continuera.

Le bizutage "hard" est interdit, si la loi était aussi resepctée que les lois anti-racistes, nous n'en serions pas à ces dérives. Moi si on touche un cheveu de mon enfant et que l'autorité cautionne, je ne respecterais plus rien.

Bien sûr, on peut s'amuser et personne n'est mort pour s'être retrouvé à poil, mais quand on en arrive aux viols c'est grave.

Il y a quelques années, des bizutages sont allés jusqu'à des morts accidentelles de jeunes et cela a été étouffé. Il y a des vendettas qui se perdent.

Et je ne suis pas Corse. Le bizutage je ne parle pas des sévices doit être absolument interdit, cela venant généralement de ceux même qui veulent dépénaliser la drogue. Normal, la drogue est une valeur de gauche! Normal, la drogue est une valeur de gauche Je vais apporter une voix discordante dans ce bel etalage de bien-pensance. J'ai ete bizute en septembre , avant la loi. C'est un des meilleurs souvenirs de ma scolarite. Bien entendu, je n'ai pas ete viole personne ne l'a ete dans mon ecole , et je ne suis pas tombe en coma ethylique comme personne d'autres non plus.

Certes, j'ai subi de petites "humiliations": A tout moment et en tout lieu, les bizuteurs nous rappelaient, de maniere tres serieuse, que nous n'etions pas obliges, et que si nous disions "non", nous serions respectes. Lorsque nous etions reunis en amphi et qu'on nous disait cela, un bizuth s'est leve et est parti. Il n'a subi aucun sifflet, aucun quolibet. Et vous savez combien il est dur d'etre le premier, dans ces cas-la.

D'ailleurs, les bizutheurs aussi, puisque j'ai appris par la suite que ce bizuth etait un faux-bizuth, un bizutheur dont le role etait justement d'etre celui qui fait le premier pas. Bref, encore une fois tout le monde paie pour la betise de certains.

J'ai été bizuté longtemps. Ce sont les meilleurs moments de ma formation. Un jour on voulait me faire faire quelque chose que je ne voulais je signale qu'il n'y avait rien de sexuel, n'en déplaise aux bons pensants: Le bizutage était légal et complètement encadré i. Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori.

Le Comité National Contre le Bizutage a reçu le soutien de nombreux partenaires. Il organise des actions de prévention, écoute les victimes, reçoit les témoignages, alerte les ministères concernés. Voir la bio en entier. Voilà une bande dessinée inclassable où grâce, en partie, à la finesse et à la légèreté du trait, le télescopage de vies dérisoires suscite, de manière tout à fait inattendue, de profondes émotions. Qu'est ce que la peau et à quoi sert-elle? Alcool et sexe enfin Bonjour à tous et à toutes Désolée pour ce long pavé, mais j'avais besoin d'écrire ce passage de ma vie quelque part où l'on ne me jugera pas.

Je suis une jeune femme de 21 ans. Dépressive par période, ou bien bipolaire, mon psy ne m'a pas encore diagnostiqué. Bref, j'avais 16 ans à l'époque, et je crois que c'est à ce moment là, mon soucis mental a commencé à se dessiner, bien qu'étant plus jeune j'avais probablement déjà une prédisposition à cette maladie.

Disons que ça a surement été l'élément déclencheur. Je n'ai jamais parlé de ce fâcheux évènement, sauf à ma meilleure amie de l'époque, qui ne m'a pas cru, car elle connaissait "bien" les deux messieurs dont il est question sur ce topic. Un "ami" avait organisé une soirée chez lui, il m'avait garanti que je ne serais pas la seule fille et qu'on ne serait pas nombreux. Le deuxième point fut respecté, mais pas le premier. Cet "ami" m'a dit à mon arrivé que les filles arriveraient plus tard.

De toute façon, je connaissais pas mal de personnes là-bas, avec qui j'avais beaucoup d'affinités donc ça n'était pas un problème. Irresponsable et influençable comme j'étais, je me suis laissée emporter, j'ai bu, beaucoup, mais pas au point de ne plus me rappeler de ce qu'il s'est passé, du moins jusqu'à un certain moment.

A cette soirée, un mec me plaisait. Nous avons fini par coucher ensemble. J'étais ivre, mais pas comateuse.

Ensuite, l'alcool a continué à monter et je me suis sentie mal. Donc, direction chambre à coucher pour dormir un peu. Je me souviens m'être "endormie". Puis dans un demi sommeil, ivre morte, incapable de parler, de bouger ou quoi que ce soit d'autre, deux mecs que je connaissais bien, dont "l'ami" qui avait une copine m'ayant invité à cette soirée, sont entrés dans la chambre. Ils ont commencé à me toucher, à me déshabiller, tous les deux, comme une poupée de chiffon, comme un vulgaire objet.

Je n'avais même pas la force de protester, alors je me suis laissée faire par ces deux types A un moment donné l'organisateur a fini par redescendre pour me laisser avec son pote J'étais un légume mais peu importe, il avait juste besoin de se vider les couilles un comble pour un musulman!

Je me souviens que pendant qu'il me pénétrait, je pensais à mon ex, que c'était lui à sa place Si c'eut été un rêve, je ne me serais pas sentie aussi sale le lendemain, ni les mois et les années qui ont suivi. De plus, il faut savoir qu'ensuite des rumeurs ont rapidement circulé sur moi au lycée l'année qui a suivi cette soirée, comme quoi j'aurais fait un threesome etc. Est-ce considéré comme un viol?

Ou est-ce simplement de ma faute, pauvre idiote que je suis? Merci de m'avoir lue: Après peut être as tu pu être victime de la "drogue du violeur" mais avec ou sans ca tu as qd mm été figée par le choc et la peur. Je m'excuse par avance, je ne suis pas fin psychologue, et je ne sais pas faire de jolies phrases Je pense juste que tu si tu n'étais pas consentante, si tu n'as pas eu l'occasion d'accepter ses rapports, oui, c'était un viol.

L'alcool n'y change rien. L'alcool t'empêche d'être véritablement consciente de ce que tu fais. Avoir bu ne te rends pas responsable de ce qui s'est passé.

Ca t'a conduit à un état de faiblesse, ils en ont profité. Ils n'auraient pas du. Peu importe ton passé, peu importe que tu aies pu, dans le passé, avoir des relations avec d'autres facilement, on s'en fout. Si dans tes relations passées tu étais consentante, que les mecs l'étaient, ça ne regarde que vous. Mais ce soir là, on ne s'est pas soucié de ton consentement. Ce serait de ta faute de quoi? Ca arrive, et je ne t'en jetterai certainement pas la pierre, personnellement.

Que d'autres en profitent? Et non, bien sûr que non, tu n'es pas une pauvre idiote. Rien est de ta faute. Ton état d'ébriété n'est ni une excuse ni une justification de leur crime. Et le fait que tu n'étais pas une "fille sage" comme tu dis, ne signifie pas que tu l'as cherché, ou que autre conneries qu'on peut entendre. Ici la porte n'est jamais fermée, souvent même la nuit avec les insomniaques qui traînent dans le coin.

Bonjour, Ton récit me touche même si mon histoire à moi n'est pas semblable semblable Bref, pour faire court, j'étais dans un café avec une connaissance et suite à l'alcool je lui ai demandé de me reconduire chez moi, sauf que je me suis réveillée chez lui nue et blablabla, pas besoin de dessins J'ai été porté plainte 2 semaines après et lors de ma déposition même si je le savais déjà avant , j'ai eu du mal parce que justement j'avais bu C'est peut-être même la première chose que j'ai dit au policier qui m'a reçue, sa réaction "et alors?

Ben oui, et alors? Tu avais bu et alors, quand on boit, il est écrit en gros, ok, je veux bien, je suis incapable de compter jusque trois mais d'accord, pas de soucis, vas-y, profite et fais-toi plaisir Ensuite la deuxième chose que je lui ai dite les deux gros points pour lesquels j'ai du mal c'est que je l'ai chauffé et même embrassée durant la soirée Sa réaction "Ce que vous vous avez fait n'est pas punissable par la loi, lui ce qu'il a fait oui" enfin plus ou moins hein Tu as couché avec un autre type avant mais tu étais consentante et lui aussi.

Ni l'un ni l'autre n'avait commis un crime. Les deux cons qui t'ont violée? Maintenant, je me rends compte que je te dis ça comme si c'était une si grande évidence pour moi Alors que pas du tout personnellement mais je connais la théorie et je sais ce que ce policier m'a dit lundi passé alors Je sais qu'il a raison!!

Autant en faire profiter les autres Bon courage! Merci à toutes et à tous pour vos réponses. Vraiment, merci d'avoir pris le temps de me lire, de m'écrire afin de m'aider à avancer un peu dans ma vie. Merci aussi de vos témoignages qui m'ont beaucoup touché Pendant longtemps mes souvenirs de cette soirée sont restés vagues, comme si mon cerveau avait préféré occulter la triste réalité.

J'ai fini par me persuadé que j'avais imaginé ça, que c'était pas possible, pas venant d'eux, ces mecs que je connaissais quand même depuis quelques années Et ma "meilleure amie" qui ne m'a pas cru lorsque je lui en ai parlé m'a encore plus conforté dans cette idée que mon cerveau m'avait surement joué un tour étant donné mon état cadavérique lié à l'alcool.

Ben oui, après tout, elle les connaissait depuis bien plus longtemps et bien mieux que moi Je n'en ai plus jamais parlé à qui que ce soit depuis Parce que je suis passée pour une menteuse, et après tout, je n'étais même plus sûre de rien. Quant à porter plainte Non, j'aurais détruit leurs vies respectives et ils m'auraient tous deux fait passer pour une menteuse, soit en disant que l'alcool m'avait surement fait délirer, ou en disant que j'étais tout à fait consciente et consentante.

Seulement, depuis quelques temps, j'ai des images qui me reviennent en tête, des ressentis, des sensations liées à cette nuit là. Comme si mon cerveau voulait me rappeler ce moment, comme s'il le fallait absolument. Encore une petite chose, un ou deux ans plus tard, j'ai fini par demander à un des mecs s'il s'était effectivement passé quelque chose ce soir là avec lui, il m'a dit enfin écrit que non. Encore une fois, cela m'a conforté dans l'idée que j'avais surement déliré.

Cet homme a abusé de toi, de ton état d'ébriété avancé, et tu as bien fait de porter plainte J'envie ton courage, sincèrement. Comment as-tu fait pour accepter cette horrible vérité? Te souvenais-tu de tout ce qu'il s'était passé durant la nuit?

Sexe penetration sexe gros seins

Toute la richesse éditoriale du Point où que vous soyez! Vous avez déjà un compte LePoint. Votre mot de passe: Je me connecte avec Facebook. Créez votre compte Vous avez un compte Facebook? Créez votre compte plus rapidement Je crée un compte avec Facebook. Envoyer l'article à un ami. Elle vient en voiture, en état d'ébriété, rendre son permis à la gendarmerie. Merci d'avoir partagé cet article avec vos amis. Merci de compléter ce formulaire. Adresse email du destinataire: Envoyer un message privé 20 7 Répondre.

Et oui, il faut toujours aider un ami dans le besoin. Envoyer un message privé 22 3 Répondre. Envoyer un message privé 2 0 Répondre. Envoyer un message privé 2 5 Répondre. Envoyer un message privé 1 2 Répondre. Envoyer un message privé 38 7 Répondre. Envoyer un message privé 25 1 Répondre. Attend Les meilleurs amis sont là pour sa non. Envoyer un message privé 37 11 Répondre. Envoyer un message privé 20 2 Répondre. Envoyer un message privé 4 7 Répondre.

Plus besoin d'arroser tes fleurs:. Envoyer un message privé 53 4 Répondre. Envoyer un message privé 2 7 Répondre. À part si t'as une MST ou une autre merde, ta pisse ne tuera jamais une plante.

Envoyer un message privé 2 6 Répondre. Envoyer un message privé 4 1 Répondre. Ils sont solidaires entre eux c est trop beau! Envoyer un message privé 44 4 Répondre. Envoyer un message privé 5 8 Répondre. Envoyer un message privé 22 8 Répondre.

Ne jamais laisser tomber un ami! Envoyer un message privé 23 2 Répondre. Surtout que vu comme ils étaient ivre ils ne devaient pas être loin de la chute Envoyer un message privé 4 10 Répondre.

Envoyer un message privé 0 0 Répondre. Comment as-tu réagi face à cet acte d'Humanité et de Fraternité? Envoyer un message privé 20 8 Répondre. Il a pris ses cou Envoyer un message privé 22 2 Répondre. Si il avais pris ses jambes à son coup bah Envoyer un message privé 2 12 Répondre. Envoyer un message privé 0 1 Répondre.

J'espère pour toi que tu ne les connais pas. Envoyer un message privé 3 12 Répondre. Envoyer un message privé 0 6 Répondre. L'auteur de la VDM est un homme, mais pourquoi pas hein, mariage pour tous! Envoyer un message privé 6 9 Répondre. Tu l'as bien mérité 6.

Voir toutes les Presque VDM. Voir toutes les VDM Monde. Le génie a frappé.



sexe bizzard le sexe en état débriété

...

Je sais pas ce que tu fais avec tes amis mais moi perso je leur ai jamais tenu la bite: C'est très ambigu tout cela. Moi perso, je n'oserai pas faire cela. A chacun son avis, cela se discute Et depuis quand les fleurs ou autres végétaux sont affectés par les MST ou autres maladies des Hommes???

Aujourd'hui, je viens d'apprendre que le colis que j'ai fait envoyer au domicile de mon amie n'a pas pu être livré car "le destinataire était absent". Je lui ai fait envoyer ce colis parce qu'elle "ne peut absolument pas sortir à cause de tout ce qu'elle a à étudier! Aujourd'hui, j'ai surpris mon mari en train d'épiler l'anus de ma soeur, sur le canapé du salon. Malgré mon entrée, ils ont continué comme si de rien n'était Aujourd'hui, je vais acheter des timbres.

On me les donne, je décide de les coller tout de suite. J'en lèche un, l'applique, il ne tient pas. Je tente les autres, idem. Jusqu'à ce que le vendeur me fasse remarquer qu'il suffisait d'enlever le film plastique à l'arrière des timbres.

Aujourd'hui, et depuis toujours, ma chérie est une personne très rigoureuse, très à cheval sur ses principes. Cette nuit, elle a rêvé qu'elle me trompait Aujourd'hui, après 6 ans de contrat pro dans une entreprise, je reviens de vacances super-motivée. Mon chef m'informe alors que mon contrat s'étant terminé Aujourd'hui, dans la rue avec mon copain, on croise une femme qui le déshabille des yeux. Quand je le lui fais remarquer, il me répond: Aujourd'hui, une cliente m'a demandé pourquoi ces toilettes sont réservées aux femmes enceintes d'enfants handicapés.

Se connecter avec Facebook Twitter. Password Mot de passe oublié? Rejoignez la communauté VDM. Connexion Login via Facebook Twitter. Voir le top des VDM. Je valide, c'est bien une VDM Tu l'as bien mérité Ajouter un commentaire - Répondre à: Vous devez etre inscrit afin de commenter. C'est à ça qu'on reconnait un ami: Envoyer un message privé 5 Répondre. Envoyer un message privé 86 10 Répondre. Toujours prêt à donner un coup de main: Envoyer un message privé 56 1 Répondre.

Envoyer un message privé 20 7 Répondre. Et oui, il faut toujours aider un ami dans le besoin. Envoyer un message privé 22 3 Répondre. Envoyer un message privé 2 0 Répondre. Envoyer un message privé 2 5 Répondre.

Envoyer un message privé 1 2 Répondre. Envoyer un message privé 38 7 Répondre. Envoyer un message privé 25 1 Répondre. Quelques instants plus tard, je la cherchais à nouveau, mais, cette fois, je ne la voyais plus. Même saoules, on ne faisait pas ça. Sa voix était bizarre: Je ne sais pas où je suis… Je ne me sens pas bien. Ça veut dire quoi? Pire, elle ne se sentait pas bien et elle ne savait pas elle-même où elle se trouvait.

Je me suis mise à la rappeler frénétiquement, pendant 5, 10, 15 minutes. Je lui ai donné des indications précises: Je suis allée chercher deux autres amis en renfort, Jérémie et Roxane, et on a sauté dans un taxi. Arrivés à destination, nous avons cogné à la porte de la chambre. Étonnamment, il avait une attitude presque piteuse en tentant de se défendre.






Sexe blog sexe tukif


De plus la conductrice, arrivée seule à bord de son véhicule, "entendait visiblement repartir en voiture", a ajouté le gendarme, qui a qualifié de "totalement irresponsable" le comportement de la jeune femme. Elle a été laissée libre dans la journée mais entre-temps son véhicule a été confisqué par les gendarmes. En état de récidive au regard de la loi, elle a été de nouveau convoquée dimanche par les gendarmes d'Aiguillon.

Ils l'ont placée en garde à vue en attendant la décision du parquet d'Agen, qui devrait décider d'une comparution devant les tribunaux. Afin de bénéficier de l'accès gratuit à la version numérique du magazine, vous devez disposer d'un compte en ligne sur LePoint.

Actualité Insolites Une femme de 39 ans s'est rendue samedi en voiture, en état d'ébriété, à la brigade de gendarmerie d'Aiguillon Lot-et-Garonne afin de rendre son permis de conduire, qui lui avait été retiré à la suite d'un contrôle d'alcoolémie, a-t-on appris dimanche auprès des gendarmes.

Agrandir le texte Réduire le texte Imprimer Ajouter aux favoris Envoyer par email. Reportages, analyses, enquêtes, débats. Toute la richesse éditoriale du Point où que vous soyez! Vous avez déjà un compte LePoint.

Votre mot de passe: Ces derniers payaient plusieurs tournées générales: Elle se souvenait que, n'ayant pas l'habitude de l'alcool, elle avait dansé puis s'était retrouvée à un moment donné, dans les toilettes de l'établissement en compagnie des deux hommes précités. Elle se "sentait mal et avait vomi", ayant l'esprit "très embrouillé". Elle déclarait que Jacques avait enlevé son pantalon, qu'il avait le sexe en érection, qu'il l'avait pénétrée vaginalement et analement, que sa tête avait cogné contre le réservoir des toilettes et lui avait fait faire une fellation.

Pour sa part, Jean avait filmé avec son téléphone portable , l'avait tripotée sur tout le corps", et l'avait pénétrée vaginalement avec ses doigts. Elle ajoutait que malgré ses marques, elle n'avait subi aucune violence, qu'elle était revenue dans le bar "vaporeuse", que Jean et Jacques discutaient avec le patron et la serveuse. Elle n'avait rien dit et était rentrée chez elle se coucher. Après un aller-retour sur Toulouse dans la journée, elle en avait parle a son amie V ZZ qui l'avait décidée à déposer plainte.

Elle maintenait sa version des faits tout au long de ses auditions , Les trois hommes cités par "Stéphanie" comme étant rentrés vers 1 h dans l'établissement étaient rapidement identifiés: Ce dernier D13 confirmait sa venue dans ce bar, que des tournées y avaient été offertes, que Stéphanie avait bu, qu'elle dansait "bizarrement", et, à un moment, les seins nus, sans soutien-gorge.

Il n'avait rien remarqué d'autre, de particulier, au cours de la soirée, notamment de la part de Mrs Jean et Jacques. Mr DD, patron du "Bar", déclarait D24 n'avoir rien constaté d'anormal ce soir-là. Cette déclaration était, en partie, confirmée par Mme dd, serveuse de l'établissement De même, les clients qui dînaient Mr R. Jean XX reconnaissait être un habitué du "Bar" où il avait rencontré plusieurs fois Mme Stéphanie, à qui il "'faisait la bise".

Il déclarait que le soir des faits, il avait vu celle-ci boire quelques verres, et avait discuté avec elle. Elle avait dansé, mais il avait constaté, ponctuellement et dans un mouvement, qu'elle ne portait pas de culotte, elle montrait ses seins.

Il ajoutait cependant qu'elle ne les avait pas aguichés. Plus tard, il avait constaté qu'elle et Jacques YY étaient allés aux toilettes où il les avait retrouvés, elle "toute nue, de dos, les coudes posés sur le réservoir des WC" et lui "pantalon baissé, sexe en érection, avec un préservatif".

Il reconnaissait avoir introduit ses doigts dans le vagin de Mme Stéphanie pendant que Jacques la sodomisait. Il ajoutait qu'elle ne disait rien qui se serait opposé aux faits et qu'elle gémissait de temps à autre. Selon lui, "elle était consentante", contente et "poussait des petits cris". Il précisait que Jacques YY avait filmé la scène avec son téléphone portable. Jacques YY D37,48,60,75 reconnaissait également être un habitué du "Bar" et y avoir rencontré quelquefois Mme Stéphanie.

Il niait dans un premier temps avoir eu des relations sexuelles avec elle le soir des faits, tout en précisant qu'elle "montrait ses fesses et ses seins en dansant", qu'elle ne portait pas de sous-vêtements ce que contestait la plaignante -D Puis D44 il admettait un rapport sexuel avec elle, ayant été "échauffé" par l'attitude précédente. Dans un premier temps, il l'avait caressée sur les seins, le sexe et l'avait embrassée. Ils étaient retournés danser.

Il l'avait ensuite conduite par la main aux toilettes, sans la forcer. Il l'avait pénétrée vaginalement puis elle lui avait pratiqué une fellation.

Elle se déshabillait alors. Il filmait avec son téléphone portable. Mr Jacques arrivait, lui introduisait les doigts dans le vagin pendant qu'il tentait lui-même de la sodomiser. Il ajoutait qu'à aucun moment elle n'avait manifesté d'opposition, et qu'au contraire, parfois, elle gémissait "de plaisir", qu'elle était consentante.

Elle était restée près de la cuvette des WC, comme pour vomir. Il lui demandait "si ça allait", et sur réponse positive, retournait au bar. II lui proposait de la ramener chez elle, ce qu'elle refusait en lui faisant "la bise". Les deux mis en examen reconnaissaient toutefois que Stéphanie était "bizarre"; qu'elle ne semblait pas être en possession de tous ses moyens. Stéphanie ne s'est pas présentée à la confrontation.

Elle ne s'est pas non plus présentée aux convocations de l'expert psychologue commis pour l'examiner. Il est établi par les déclarations de la victime et des mis en examen que les faits de pénétration sexuelle commis par ces derniers sont réels. Toutefois, le crime de viol prévu par l'article du Code Pénal n'est constitué que lorsque ladite pénétration a été réalisée par violence, contrainte, menace ou surprise.

Attendu que les éléments constitutifs de l'infraction ne sont pas réunis, qu'il ne résulte donc pas de l'information de charges suffisantes contre Messieurs Jean et Jacques d'avoir, à VILLE , dans la nuit du xx au xx septembre , en tout cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la prescription, par violence, contrainte, menace ou surprise, commis un acte de pénétration sexuelle sur la personne de Madame Stéphanie, en l'espèce une fellation, des pénétrations vaginales et anales, avec cette circonstance que les faits ont été commis en réunion;.

Faits prévus et réprimés par les articles , Et attendu qu'il n'existe dès lors pas de charges suffisantes contre MM. Jean et Jacques d'avoir commis les faits susvisés.